samedi 2 mars 2019

Compte rendu du spectacle de mentalisme de Taha Mansour « L’effet papillon » du samedi 2 mars 2019 au Théo-Théâtre, découverte d’un prodige du mentalisme.




L’affiche du spectacle de Taha Mansour.


Il y a des fois où l’on ne prête pas attention aux événements qui nous arrivent, sans doute parce que l’on est trop distrait par d’autres préoccupations. Mais aujourd’hui samedi 2 mars 2019, j’ai vu le spectacle de celui qui deviendra sans doute un des plus grands mentalistes français (ou plus encore…), « L’effet papillon »  de Taha Mansour au Théo-Théâtre. Je ne le savais pas — je lui ai posé la question — mais Taha Mansour a juste vingt ans et il est encore étudiant. Le show qu’il a conçu et dont il est l’acteur magique est une performance de mentalisme hyper-intelligente (avec constamment un arrière-plan philosophique ou psychologique) sur laquelle plane l’ombre des mentalistes les plus célèbres, de Banachek à Luke Jermay en passant par Sylvain Vip. Vous savez mon amour des comparaisons littéraires, mais Taha en mentalisme est un peu notre Rimbaud. Comme dans le cas du très grand et très jeune poète français, il présente des expériences qui paraîtraient réalisables seulement par des mentalistes de plus de 30 ans avec déjà une longue pratique.

Mais qu’est-ce que l’effet papillon ? Un scientifique, Edward Lorenz, a découvert que le mouvement d'une aile d'un papillon au Brésil peut en théorie générer un ouragan au Texas.

La formulation exacte qui en est à l'origine fut exprimée par Lorenz lors d'une conférence en 1972. Il travaillait sur des prévisions météorologiques grâce à des systèmes informatiques. D’après les lois déterministes — également dites prévisionnistes — toute action X aurait des conséquences Y prévisibles grâce à des formules mathématiques. Lorenz a constaté, dès 1963, le fait que des variations infimes entre deux situations initiales pouvaient conduire à des situations finales sans rapport entre elles.

Il a affirmé qu’il n’était pas envisageable de prévoir correctement les conditions météorologiques à très long terme (par exemple un an), parce qu’une incertitude de 1 sur 106 lors de la saisie des données de la situation initiale pouvait conduire à une prévision totalement erronée. Or d’une part, ces incertitudes sont inévitables, d’autre part, l’homme ne peut pas prendre en compte tous les éléments qui constituent son environnement, surtout lorsqu’il s’agit de variations infimes.

C'est sur cet arrière-fond philosophique et scientifique du concept de l’effet papillon que Taha Mansour développe un show constitué de nombreuses divinations et prédictions : celle d’une pièce dans une main (le « In Which Hand »), celle d’une carte choisie au hasard, d’un signe astrologique, même d’une date de naissance, ou le prénom du père d’un spectateur.

Son final, avec des touches psychokinétiques et la transmission télépathique d’un dessin entre deux spectateurs, est tout bonnement époustouflant.

Je mentionne, comme à l’habitude, ces deux données fondamentales de mes comptes rendus :

1) Je ne suis pas ami avec Taha Mansour, je n’étais  pas payé par lui pour aller à son spectacle (!) et, depuis 49 ans que j’assiste à des spectacles de magie, j’en ai vu bien d’autres.

2) Je vous rappelle ce qu’a déclaré Sacha Guitry à un jeune auteur venu le voir, enthousiaste, en criant : « Maître, maître, j’ai enfin réussi, j’ai écrit un livre totalement objectif. ». Le maître a simplement répondu : « Si votre livre est totalement objectif, dans ce cas-là, ne le signez pas ». Je signe donc mon article une nouvelle fois sans aucune hésitation car je revendique ma subjectivité…

En résumé, vous apprendrez, grâce à ce show de mentalisme, beaucoup de choses, plus que je ne peux vous en dire, sur la philosophie des lois qui régissent ce bas monde, à travers des expériences psychiques hors normes et impossibles, que vous pourrez vivre personnellement. 

Bravo à Taha Mansour pour son show très original, très démarqué par rapport aux autres spectacles de la même catégorie.

Accourez donc assister à l'étonnante prestation de mentalisme de Taha Mansour « L’effet papillon » (tous les samedis à 17 heures jusqu’à la fin du mois de mars), si vous adorez à la fois la philosophie et la science et que vous êtes passionné par les prodiges de l’esprit humain.


Voilà. C’est tout pour le moment. Amitiés à tous.