vendredi 3 février 2017

Compte rendu de « Mentalisme en action » de Philippe Peytroux (troisième partie), l'effet Forer.





Dans mon livre Initiation au mentalisme, à l'hypnose et à la mnémotechnie, vous trouverez un chapitre sur l'effet Forer.



Philippe Peytroux propose d’utiliser comme approche de séduction, l’effet Forer. C’est un principe très utilisé en mentalisme dans le cadre du cold reading  (voir mon livre Initiation au mentalisme, à l’hypnose et à ma mnémotechnie, chapitre 12, p.34).

En 1949, un psychologue du nom de Bertram Forer collecta quelques phrases dans un livre d’horoscopes pris chez un marchand de journaux et les donna à ses étudiants. Le résultat fut incroyable : la plupart d’entre eux considérèrent sa collection de phrases comme étant particulièrement juste et dirent qu’elle les décrivait exactement. Voici le texte qu’il utilisa :

« Vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n'avez pas tourné à votre avantage. À l'extérieur vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l'intérieur vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même. Parfois vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou fait ce qu'il fallait. Vous préférez une certaine dose de changement et de variété, et devenez insatisfait si on vous entoure de restrictions et de limitations. Vous vous flattez d'être un esprit indépendant et vous n'acceptez l'opinion d'autrui que dûment démontrée. Mais vous avez trouvé qu'il était maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moment vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis qu'à d'autres moments vous êtes introverti, circonspect et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes. »

A quel point cette description peut-elle vous correspondre ? Si vous appreniez ce texte par cœur et que vous le disiez à quelqu’un en observant sa main, la personne pourrait bien penser que vous connaissez tous les détails de sa vie. Donc nous sommes tous bien différents mais il y a également bon nombre de similarités et c’est pour cela que le cold reading fonctionne aussi bien. Les étudiants de Forer furent invités à noter l’analyse proposée sur une échelle de 0 à 5. Sur 39 élèves 16  dirent que cela les décrivait parfaitement et seulement 5 personnes la notèrent en dessous de 4.

Dans le cadre de l’approche de séduction, le but est de divulguer un ensemble de vérités générales, propres à toutes les femmes (ou à tous les hommes) afin de leur faire croire qu’on les connaît et qu’on les comprend d’une manière quasi magique. Voici des exemples de phrases que vous pouvez énoncer pour laisser penser à celui ou celle que vous voulez aborder que vous êtes un fin psychologue.

1) Je sais que tu as besoin d’être aimé(e) et admiré(e) et pourtant tu es très critique avec toi-même.
2) Par moment tu es très extraverti (e), bavard (e) et sociable, tandis qu’à d’autres moments tu es introverti (e), réservé (e).
3) Tu es souvent pensif (ve), tu te poses régulièrement des questions.
4) Tu veux paraître fort (e) mais au fond, tu es quelqu’un de sensible.
5) Tu as besoin d’être soutenu (e) dans ce que tu fais et d’une oreille attentive.
6) Tu as connu une expérience qui t’a changé (e) et, que tu t’en rendes compte ou pas, ton caractère a évolué grâce à ça.
7) Tu veux rester fidèle à l’enfant que tu étais dans le passé ; que tu aies vécu des expériences douloureuses ou non, tu veux rester authentique et honnête avec toi-même.
8) Tu aimerais être plus fort(e) que tu ne l’es car il existe une vraie sensibilité chez toi.

Voilà. C’est tout pour aujourd’hui. Amitiés à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire