dimanche 5 novembre 2017

La magie des lettres de l’alphabet hébreu et leur correspondance avec les lettres de l’alphabet grec.







Cet article est la suite de celui-ci .

Dieu, dit la Kabbale, a créé le monde avec les lettres de l'alphabet hébraïque qui, bien plus que de simples signes conventionnels, sont réellement des puissances, comme l'étaient les hiéroglyphes dont les prêtres égyptiens savaient extraire l'essence magique. Le principe de la Kabbale, aussi bien philosophique que magique, est donc très simple : « La loi qui a présidé à la création de la langue des Hébreux est la même que cette qui préside à création de l’univers. Connaître l'une, c'est implicitement connaître l'autre. », écrivait Papus.

La langue sacrée, celle que les initiés se passent de génération en génération, a un secret. Très concrètement connaître le secret de la langue hébraïque, c'est connaître le secret de l'univers. Chaque lettre est un message divin, une information mystique, une condensation d'énergie, un fragment du cosmos. Leur contemplation, la méditation sur elles, puis leurs différentes combinaisons, permettent d'atteindre l'extase. Au cours de cette extase, le kabbaliste rencontre l‘ange Métatron qui lui révèle alors ce après quoi il court. Il ne s’agit pas seulement d'une réalité symbolique, mais d'une réalité très concrète. Les initiés sont très affirmatifs sur ce point. Et toute société initiatique, tout ordre digne de ce nom, rejoint le point de vue de ces initiés. Puisque l'initiation a pour but de faire retrouver des pouvoirs perdus. Des pouvoirs que l'humanité possédait avant la chute...

Voyons d'un peu plus près ce que sont les lettres de l'alphabet hébraïque. Nous ne pouvons évidemment donner toute leur richesse dans le court espace de cet article, mais nous pouvons résumer l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur ce sujet. Un manuscrit du XVI ème siècle, découvert par le mage Eliphas Levi qui marqua le monde de l'ésotérisme du XIX ème siècle par sa personnalité et ses travaux, contient ce qui suit: « Voici quels sont les privilèges et les pouvoirs de celui qui tient en sa main droite les clavicules de Salomon et dans la gauche la branche d'amandier fleuri. » Le message est clair: l'initié en Kabbale a des privilèges et des pouvoirs. Il doit connaître les formules magiques, les pratiques secrètes, les rituels et tenir la « branche d’amandier fleuri », c'est-à-dire s'avancer sur le chemin du bien.

Il nous reste à passer les lettres elles-mêmes en revue. Nous suivrons l'alphabet dans l'ordre.

1. L'Aleph, l'En-Sof          Alpha en grec   

2. Le Beth, les colonnes du temple         Bêta en grec

3. Le Ghimel, le triangle de Salomon      Gamma en grec        
      
4. Le Daleth, le tétragramme     Delta en grec

5. Le Hé, le pentagramme           Epsilon en grec

6. Le Vau, l'équilibre      pas d’équivalent en grec

7. Le Zaïn, l'épée flamboyante  Zêta en grec

8. Le Heth (ou Hêt), la réalisation            Hêta en grec

9.            Le Thet, l'initiation          Thêta en grec

10. Le Yod, la Kabbale    Iota en grec

11. Le Kaph (ou Caph), la chaîne magique           Kappa en grec

12. Le Lamed, le Grand Œuvre                  Lambda en grec

13. Le Mem, la lumière astrale  Mu en grec

14. Le Nun, les transmutations Nu en grec

15. Le Samek     Xi en grec

16. Le Ayin, les envoûtements  Omicron en grec

17. Le Phé, l'astrologie   Pi en grec

18. Le Tsadé, les philtres ou les sorts     La lettre q

19. Le Qoph, la pierre philosophale        Rho en grec

20. Le Resch, la médecine universelle   Sigma en grec

21. Le Sin, la divination  Tau en grec

22. Le Taw, le Thoth       Upsilon en grec


Voilà. C’est tout pour le moment. Amitiés à tous !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire