samedi 11 mars 2017

Compte rendu de « Les secrets d’un mentaliste, tome 2 » de John Bastardi Daumont, Suite de l’Histoire de l’hypnose (onzième partie).





Franz-Anton Mesmer

Je me suis rendu compte en relisant mon blog que mon histoire de l’hypnose était trop succincte et que notamment elle ne parlait pas assez du phénomène Mesmer au dix-huitième siècle (pas le Messmer actuel). Celui qui a le mieux décrit cette période est John Bastardi Daumont dans Les secrets d’un mentaliste, tome 2 (cet article est la suite de celui-ci ).

C’est à Paris que Mesmer a développé amplement sa théorie du magnétisme animal. Il fait clairement référence au magnétisme de l’aimant connu depuis longtemps et l’adapte aux êtres humains pour soigner des maladies encore méconnues. Il s’agissait en réalité de névroses, ce que Freud démontra ultérieurement. Ce faisant, Mesmer utilise deux principes intangibles en matière de conviction : partir d’une donnée acquise et, une fois celle-ci acceptée, entraîner la cible vers la suite de son propre raisonnement. En underground hypnosisceci se nomme un yes set.

Dépassé par le nombre de patients souhaitant le consulter, Mesmer inventa la pratique dite du baquet magnétique : une bassine contenant de l’eau considérée comme magnétique, de la limaille de fer et du verre pilé où étaient plongées des tiges de fer tenues à leurs extrémités par les patients. Faisant jouer de la musique, il les conduisait ensuite par son discours dans un état de transe.

Voici un témoignage de l’époque, décrivant l’état de l’une des patientes :

« La respiration était précipitée ; elle étendait les deux bras derrière le dos en les tordant fortement, et en penchant le corps en devant ; il y a eu un tremblement général de tout le corps ; le claquement de dents est devenu si bruyant qu’il pouvait être entendu du dehors ; elle s’est mordue la main et assez fort pour que les dents soient restées marquées. »

Exactement le même procédé de suggestion employé lors de fausses séances de spiritisme où des chasseurs d’esprits se retrouvent un doigt sur un verre posé sur un tableau de bois pour invoquer un fantôme. Il s’agit d’un conditionnement mental de groupe.

Voilà. C’est tout pour le moment. Si vous voulez en savoir plus sur l’hypnose, écoutez l’émission que j‘ai enregistrée sur BTLV, la radio-télévision Internet de l’inexpliqué, ou achetez mon livre Initiation au mentalisme, à l’hypnose et à la mnémotechnie sur le site Virtual Magie.

Amitiés à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire