mercredi 18 avril 2018

Compte rendu du livre « Pourquoi trop penser rend manipulable, Protégez votre mental de l’emprise » de Christel Petitcollin (quatorzième partie) (troisième chapitre, « Qui sont les manipulateurs ? », « Comment repérer un manipulateur ? », troisième partie).










Christel Petitcollin


Je viens de lire un livre que j’ai trouvé à la fois formidablement bien écrit, original et passionnant. Je voudrais vous en faire part à travers quelques articles de ce blog. Il s’agit de « Pourquoi trop penser rend manipulable, Protégez votre mental de l’emprise »  de Christel Petitcollin. L’auteur y prend le contrepied des thèses habituelles selon lesquelles on ne manipule que les naïfs et les imbéciles. En fait, elle pense que, plus on est intelligent, plus on est manipulable.

Cet article est la suite de celui-ci.
  
Le troisième chapitre s’intitule  « Qui sont les manipulateurs ? ». En voici le résumé.

Comment repérer un manipulateur ?

1) À la recherche des sentiments inhumains

À l'inverse de la plupart des gens, les manipulateurs ne ressentent aucune culpabilité, aucune compassion, et se montrent glacials dans les situations très chargées en humanité : maladie, décès, accident, mais aussi dans les situations humainement positives comme les naissances ou les fêtes. Allergiques à la chaleur humaine, ils gâchent même délibérément tous les bons moments. C'est donc dans ces moments-là que l'on peut se rendre compte qu'il y a vraiment des cases vides au niveau de l'affect.

Je peux vous donner des exemples, j'en ai plein. Premier exemple: à l'époque, on en était déjà à 30 suicides chez France Télécom. Trente salariés s'étaient foutus en l'air pour cette maudite boîte ! Devant les caméras et les micros des journalistes, Didier Lombard, le P.-D.G., déclare agacé : « Il faudrait en finir avec cette mode des suicides ! ». Chez France Télécom, on se suicide pour être à la mode ! L'inhumanité de ces propos était tellement inconcevable que les journalistes ont pensé à un « dérapage » provenant d'une personne bouleversée.

Autre exemple: en 2005, Katrina, le pire ouragan qu'aient connu les États-Unis, a fait plus de 1800 morts, essentiellement à la Nouvelle-Orléans. Les réactions du gouvernement Bush ont été un festival d'inhumanités. Michaël Brown, le responsable de l'Agence pour les situations d'urgence commente: « Les habitants sont responsables de ce qui leur arrive. Le maire leur avait ordonné de quitter la ville. » La raison pour laquelle 30% de la population est restée sur place est qu'il s'agissait de pauvres qui ne possédaient pas de véhicule. Aucun transport en commun n'a été mis à la disposition de cette catégorie de la population. L'armée, appelée tardivement, ne portera pas secours à ces 300 000 survivants qui n'ont pas eu les moyens de quitter la ville. De son côté, Barbara Bush, la mère du président, prétendit que les populations réfugiées dans l'installation sportive (qui, dès le lundi après-midi, prenait l'eau de toutes parts) étaient dans une situation plus « confortable » qu'elles ne l'étaient habituellement dans leurs domiciles.

2) Avez-vous un sentiment de piège ?

Un manipulateur vous fait faire des choses que vous n'auriez pas faites de votre plein gré et, inversement, vous fait renoncer à vos activités personnelles. Souvent, vous cédez « pour faire plaisir » ou parce qu'il insiste lourdement et que vous ne savez pas dire non, puis vous céderez pour éviter le conflit. De renoncement en renoncement, vous vous éloignerez de votre centre et perdrez votre spontanéité et vos élans du cœur. Vous marcherez sur des œufs sur des sujets de plus en plus nombreux. Enfin, vous n'oserez plus être vous-même, ni dire ce que vous pensez librement par peur de ses réactions. Alors, êtes-vous sûr de pouvoir être pleinement vous-même dans cette relation ?

Voilà. C’est tout pour le moment. Amitiés à tous.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire