dimanche 29 mai 2016

Les cartes à relief par Ted Lesley dans le livre «Paramiracles» (deuxième partie)



 
 

 Un magicien en train de réaliser une breather crimp (carte pyramidale)

Je continue ma série d’articles sur le livre Paramiracles de Ted Lesley. C’est le seul ouvrage qui par exemple, décrit, selon moi, clairement et en langue française, les différentes cartes à relief et à forcer qu’un magicien peut utiliser.

Ted Lesley présente quatre sortes de cartes-clés à relief : 1) La carte à relief de Will De Seive, 2) La carte à relief de Jontay, 3) La carte de Koornwinder, 4) La carte pyramidale (ou Breather Crimp). La préparation est différente mais l’effet est le même : après plusieurs coupes, la carte à relief se retrouve toujours sur le jeu.

J’ai déjà traité dans l’article précédent celle de Will de Seive. Voici la description des trois autres.

2) La carte à relief de Jontay.

Elle doit être préparée avec une carte à figure. Prenez un stylo à bille qui n’écrit plus et une règle et tracez une ligne en suivant le cadre qui se trouve sur la face de la carte, en appuyant bien fort sur le stylo. Vous produisez ainsi une ligne en relief à peine visible sur le dos de la carte. Normalement, vous couperez presque automatiquement sur cette carte. Personnellement, je la trouve moins efficace que celle de Will De Seive qui donne à peu près cent pour cent de résultats.

3) La carte de Koornwinder.

Dick Koornwinder a eu l’idée de confectionner une carte en relief en utilisant de la colle époxy. La colle peut être teintée avec du colorant à base d’aniline rouge ou bleu lors du mélange des composants selon la couleur du dos de la carte à préparer. Servez-vous d’un cure-dent pour placer cinq minuscules points de colle de cette mixture sur le dos de la carte, un dans chaque coin et un au milieu. Ces points de colle ne doivent pas être plus grands que des têtes d’épingle. Laissez la colle se durcir pendant quelques heures avant d’utiliser la carte.

4) La carte pyramidale (ou Breather Crimp)

C’est pour moi la meilleure des cartes à relief qu’on ait imaginée (voir la référence dans la magie de  Dai Vernon, The Vernon Cronicles, Volume 1, The Lost Inner Secrets, de Stephen Minch 1987, « The Breather Crimp » p. 96-97).

Sa réalisation est extrêmement simple : tenez la carte que vous voulez préparer face en haut dans vos deux mains, avec les pouces sur la face et les doigts sur le dos. Appuyez fermement les extrémités des pouces au centre de la carte, puis glissez-les vers le deux coins diagonalement opposés tout en continuant à appuyer fermement sur la face de la carte. Effectuez cela deux ou trois fois, jusqu’à ce qu’il se forme une espèce de sillon en diagonale, d’un coin à l’autre de la carte. Puis réalisez la même préparation le long de la diagonale reliant les deux autres coins de la carte. Vous formez ainsi deux sillons qui se coupent au centre de la carte où ils forment sur la face de celle-ci une petite dépression et donc sur le dos une petite bosse qui fera automatiquement couper le spectateur sur cette carte. 

Cette préparation résiste aux mélanges de toutes sortes. Elle est particulièrement utile quand vous n’avez pas de carte à relief sur vous ou lorsque vous travaillez avec le jeu d’un spectateur, puisque la préparation peut être effectuée en quelques secondes

Voilà. C’est tout pour aujourd’hui. La prochaine fois, je parlerai des cartes marquées. Amitiés à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire