mardi 10 janvier 2017

Présentation de l’étude « Atteindre l’excellence » de Robert Greene, chapitre 1, Découvrir sa vocation : l’œuvre de toute une vie, (septième partie), « Se libérer du passé – la stratégie de l’adaptation.».




 Osho (Acharya Rajneesh ou
Bhagwan Shree Rajneesh)


« Je peux parler indéfiniment, car je n'ai pas d'enseignement. »
Osho

Robert Greene, dans son livre Atteindre l’excellence, identifie cinq stratégies pour parvenir à identifier l’œuvre de sa propre vie (voir cet article).

Je traiterai aujourd’hui de la quatrième stratégie :

4) Se libérer du passé – la stratégie de l’adaptation.
Pour gérer les inévitables changements qui surviennent dans votre carrière et vous adapter, il vous faut un état d’esprit particulier : ne vous enchaînez pas à un poste donné ; vous n’êtes nullement tenu de de faire preuve de loyauté vis-à-vis d’un employeur : un chemin de carrière n’est pas un ordre religieux. Vous devez tout donner à la réalisation de l’œuvre de votre vie, celle qui vous permettra de vous exprimer en totalité. C’est à vous de l’identifier et d’aller vers elle. Il n’appartient à personne de vous protéger ni de vous aider. Ne dépendez que de vous-même. Le changement est inévitable, surtout à une époque aussi agitée que la nôtre. Du moment que vous ne pouvez compter que sur vous-même, c’est à vous de prévoir les changements qui surviennent dans votre métier. Vous devez adapter l’œuvre de votre vie à ces circonstances nouvelles. Ne vous vous cramponnez pas aux façons de faire démodées car vous vous feriez dépasser et cela vous pénaliserait. Soyez souple et toujours prêt à vous adapter (voir à ce sujet le premier article de mon blog sur Le chemin le moins fréquenté de Scott Peck).

Si un changement s’impose à vous, il ne faut ni vous fâcher ni vous apitoyer sur vous-même. Ne jetez pas aux orties l’expérience ni les compétences que vous avez accumulées mais découvrez une façon nouvelle de les appliquer. Gardez le regard tourné vers l’avenir et non vers le passé.  Il arrive souvent que de tels ajustements créatifs conduisent à des sommets plus élevés : l’imprévu vous sort de votre torpeur et vous contraint à réévaluer vos buts. Souvenez-vous de ceci : l’œuvre de votre vie est un organisme vivant qui possède un souffle propre. Si vous suivez obstinément un projet décidé dans votre jeunesse, vous vous enfermerez dans une position sans issue et le temps aura impitoyablement raison de vous.

Je vous parlerai dans un prochain article de la cinquième stratégie pour découvrir sa vocation, « Trouver le chemin – jouer son va-tout ».

Amitiés à tous.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire