vendredi 3 mars 2017

Compte rendu de « Les secrets d’un mentaliste, tome 2 » de John Bastardi Daumont, Le recall (cinquième partie).




Il paraît que cet homme est mondialement connu. Certains assurent même qu'il serait mentaliste.


Cet article est la suite de celui-ci sur le recall, quatrième partie du compte rendu du tome 2 de Les secrets d'un mentaliste par John Bastardi Daumont.

Le tome1 de cet ouvrage est sous-titré « Comment décrypter les techniques du mensonge et de la manipulation » et le deuxième « Séduction, attraction : manipulations ». Naturellement, vous n’avez pas besoin d’avoir lu le premier tome pour aborder le second. Un livre est une œuvre d’art qui possède sa vie propre sans avoir besoin des autres livres.

Le recall est pour moi un concept déterminant. Comment s’effectue le recall ? Voici la procédure que je propose :

1) Installez-vous confortablement dans un endroit calme, en ayant pris soin d’avoir devant vous une dizaine de minutes de tranquillité.

2) Cherchez sans hâte mais avec calme et tranquillité un souvenir très agréable pour vous, lors duquel vous avez été particulièrement fier de vous ou, tout simplement, heureux (une vente réussie, une promotion obtenue,  des bons moments passés en compagnie de vos amis, etc.). Prenez votre temps dans le choix de ce souvenir. Il doit nécessairement vous irradier. Vous vous surprendrez à vous remémorer plusieurs souvenirs positifs que vous aviez simplement occultés en raison de la pollution des échéances ou des craintes inutiles. En vous remémorant un bon souvenir, ces virus mentaux disparaîtront d’eux-mêmes.

3) Une fois que vous tenez ce souvenir en tête, amplifiez-le. A tous les niveaux. Cherchez dans votre mémoire tous les détails correspondant à cette scène. Tous. Tenue du client lors de la vente réussie, ce qu’il y avait sur le bureau du boss lorsque vous avez été promu, quels parfums portaient vos amis lors de ce bon moment… Là encore, prenez votre temps. Vous vous êtes octroyé ce temps. Replongez-vous totalement, de façon sensitive, dans ce souvenir. Les sensations, progressivement, vont réapparaître. Y compris certains signaux aussi minimes que des stimuli olfactifs, à votre plus grande surprise. Ceci est susceptible de vous déstabiliser. Ne vous déconcentrez pas à ce moment. Au contraire, il s’agit du plus important.

4) Il y a de grandes chances que vous souriiez lors d’un processus de recall. Instinctivement. Laissez-vous faire. Vous pouvez même rire. Laissez votre souvenir prendre possession de vous mais ne le consommez pas comme une éphémère jouissance. Faites-le durer. Augmentez l’intensité de ces sensations. Au moment où vous aurez atteint ce que vous sentez être un état optimal, joignez vos mains, doigts croisés, et imaginez-vous canaliser l’intégralité de ce flux d’énergie entre vos paumes. Comme une boule d’énergie, prisonnière de vos mains. Vos paumes de mains vont se chauffer de façon naturelle mais le conditionnement du recall amplifiera cette sensation.

5) Une fois que vous avez atteint votre maximum de concentration énergétique, prononcez ce mot à haute voix : « recall ». Ouvrez ensuite les mains, paumes vers le ciel. Sans bouger les bras. Vous sentirez une propulsion de sensations vers l’extérieur. Attendez quelques instants, n’ouvrez pas les yeux, et recommencez la concentration d’énergie en joignant à nouveau vos mains (recall). Puis relâchez. Faites l’exercice plusieurs fois d’affilée. Enfin relâchez l’intégralité de cette énergie.

Voilà. C’est tout pour le moment. Amitiés à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire