samedi 4 mars 2017

Compte rendu de « Les secrets d’un mentaliste, tome 2 » de John Bastardi Daumont, Le recall, suite et fin (sixième partie).





Le dernier livre de John Bastardi Daumont, Sherlock Holmes, détective consultant.



Cet article est la suite de celui-ci sur le recall, cinquième partie du compte rendu du tome 2 de Les secrets d’un mentaliste par John Bastardi Daumont.

Le tome 1 de cet ouvrage est sous-titré « Comment décrypter les techniques du mensonge et de la manipulation » et le deuxième « Séduction, attraction : manipulations ». Naturellement, vous n’avez pas besoin d’avoir lu le premier tome pour aborder le second. Un livre est une œuvre d’art qui possède sa vie propre sans avoir besoin des autres livres.

Vous vous sentirez certainement fatigué après cet exercice de recall. Ce qui est tout à fait naturel, puisque vous effectuez un effort de programmation mentale et de concentration. Attendez dès lors quelques instants avant de reprendre votre réalité quotidienne et de sortir de ce passé si agréable. Mais lorsque vous, quelque temps plus tard, une heure, par exemple, asseyez-vous, fermez les yeux, respirez lentement pendant une minute à peine, puis joignez vos mains comme dans le processus décrit dans l’article précédent en prononçant le mot : « recall ». Une partie des sensations réapparaîtra instantanément et votre attitude en sera modifiée.

Le processus de recall, exercé régulièrement, en changeant de souvenir ou en gardant le même en permanence, donne au sujet qui le maîtrise la capacité de se placer dans une disposition agréable pour lui-même, et donc pour les autres, car le « recaller » entraîné ne présente plus aucun signe extérieur d’anxiété ou de contrariété, en quelques secondes à peine, et cela même confronté à une situation d’ordinaire stressante. D’autre part, la suggestion de projection d’énergie, associée à un langage corporel ouvert à l’autre, optimise la communication interindividuelle. Une dernière chose au niveau du recall. Cette sensation ressentie au niveau des mains. Elle constitue à elle seule un enseignement. Considérez toujours vos mains comme des projecteurs d’émotions positives. Votre langage corporel s’en ressentira.

Voilà. C’est tout pour le moment. Amitiés à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire