mardi 7 février 2017

Compte rendu de « Les secrets d’un mentaliste, séduction, attraction : manipulations » de John Bastardi Daumont, « Le recall » (quatrième partie).




Le recall n'est, bien sûr, pas cela

Outre l’ouvrage de Philippe Peytroux Mentalisme en action, il existe un autre très bon livre sur le mentalisme et la séduction, Les secrets d’un mentaliste, séduction, attraction : manipulations de John Bastardi Daumont. Cet article est la suite de celui-ci.

Une programmation d’attitude positive et attractive, car chaleureuse, est réalisable par un autoconditionnement. J’appellerai ce processus le recall. Dans ce théâtre humain dont nous faisons partie, nous jouons tous, à un moment ou à un autre, un rôle. Celui de séducteur en est un. Celui de communicant positif également. Ce rôle, on ne peut le remplir que si on le joue volontairement. On le remplit encore mieux si on crée des moyens d’émotions. 

« Toute habitude, tout talent se forment et se fortifient par les actions qui leur sont analogues. Marchez pour être marcheur, courez pour être coureur. Voulez-vous savoir lire ? Lisez. Savoir écrire ? Ecrivez. Restez couché dix jours, puis essayez de faire une longue route, et vous verrez comme vos jambes seront fortes ! Une fois pour toutes, si vous voulez prendre l’habitude d’une chose, faites cette chose. » (Epictète, Entretiens, II, 13)

Certaines sensations peuvent subitement entraîner un état général. Par processus de remémoration. Le processus de recall permet d’obtenir la même impression que l’on ressent lors d’une expérience de déjà vu, mais à deux différences près :

1) Il est activable n’importe quand, selon votre bon vouloir.

2) Son but n’est pas un choc émotionnel interne mais un calibrage de soi pour émettre une attitude positive face à son interlocuteur.

Deux différences importantes, car le recall vous calibre automatiquement sur une attitude positive lorsque vous devez communiquer, rentrer dans un processus de séduction ou de conviction, sans avoir à faire d’effort de synchronisation avec votre sujet ou d’observation de celui-ci. Immédiatement, vous vous placez dans une attitude agréable pour lui. Vous peaufinez votre synchronisation ensuite.

Comment s’effectue le recall ? Il s’agit d’une programmation mentale. Tout comme l’état de sérénité résulte d’un entraînement sophrologique ou méditatif, le recall procède du même mode d’emploi : l’autosuggestion. Une image mentale vaut mille mots. 

Je vous dirais comment procéder pour effectuer un recall dans un prochain article.  Il faudra attendre !

Voilà. C’est tout pour le moment. Amitiés à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire